avril 2019

Transformation des paiements interentreprises : 3 changements fondamentaux issus de la technologie

Lecture de 2 minutes

De nos jours, les progrès dans le domaine des technologies financières, notamment l’avènement du paiement électronique et de la chaîne de blocs, sont en train de transformer la façon dont l’argent circule entre les entreprises, les clients et les pays.

Afin de prendre des décisions financières plus judicieuses, les propriétaires d’entreprises du secteur du commerce interentreprises doivent s’adapter à la transformation des services de paiement provoquée par la technologie. Voici trois aspects clés auxquels ils devraient tout d’abord porter attention.

La chaîne de blocs, une technologie avantageuse pour les entreprises transfrontalières

Presque chaque jour nous entendons parler d’une nouvelle importante au sujet des chaînes de blocs. Et pour cause : dans un rapport récent, l’on prévoie que la valeur de ce marché atteindra 30 millions de dollars américains d’ici 2020, et grimpera à 566,2 millions de dollars d’ici 2025.

La chaîne de blocs est la technologie à l’origine de l’essor des fournisseurs de services de paiement pair-à-pair (peer-to-peer). Ces fournisseurs collaborent avec des cabinets comptables internationaux basés sur l’infonuagique afin de jumeler des acheteurs et des vendeurs de devises, peu importe où ils se trouvent. Cette façon de faire est non seulement plus efficace que l’ancienne méthode, mais aussi moins gourmande en temps, en argent, en efforts et en papier.

De plus, lors de paiements transfrontaliers, il suffit de quelques clics pour faire circuler l’argent entre les clients, les entreprises et les fournisseurs.

La chaîne de blocs est également la technologie à la base des cryptomonnaies comme le bitcoin et l’ether, ces monnaies virtuelles cryptées que l’on utilise pour échanger des biens et de l’argent. Cette technologie est avantageuse pour les entreprises transfrontalières qui effectuent et reçoivent souvent de gros paiements électroniques. Parmi celles-ci, on trouve des entreprises canadiennes qui achètent parfois des matériaux auprès de fournisseurs américains ou dont les clients se trouvent au sud de la frontière.

La technologie de la chaîne de blocs permet de gagner du temps, de réduire l’erreur humaine, d’accroître la sécurité et de simplifier les opérations transfrontalières grâce à une base de données autonome et transparente qui n’exige aucun traitement par une tierce partie.

Sécurité et contrôle de pointe grâce aux paiements en ligne

Les fournisseurs de services d’initiation de paiement permettent aux acheteurs d’effectuer leurs paiements en ligne en toute sécurité et directement à partir de leurs comptes bancaires. De plus, des solutions de paiement numérique comme American Express vPaymentMD peuvent générer des numéros de compte virtuels à usage unique réservés chacun à une opération précise, ce qui réduit les risques de fraude.

Puisqu’il n’est plus nécessaire de glisser une carte pour payer le fournisseur, les données de paiement du compte sont bien protégées. Ces opérations, à la fois plus rapides et plus sûres, permettent un rapprochement efficace grâce à des données plus nombreuses et plus précises.

Cette solution est beaucoup plus simple que les méthodes de rapprochement conventionnelles, car elle associe des renseignements uniques aux paiements du fournisseur afin de créer un numéro de compte virtuel pouvant contenir jusqu’à 20 champs de données par opération reliée au compte. Les rapports résultants sont donc très détaillés. En outre, l’efficacité accrue du traitement des opérations de paiement intégré réduit le temps et les coûts associés à la recherche de renseignements et au règlement des factures.

L’envoi des paiements par voie électronique assure également aux entreprises un contrôle accru de leurs flux de trésorerie. American Express vPaymentMD permet aux administrateurs de programmes de déterminer la valeur exacte de chaque compte « virtuel » créé, le moment où il sera utilisé et les fournisseurs pour lesquels il peut être utilisé. Ceci peut aider les entreprises à éviter les erreurs de facturation ou une facturation plus tôt que prévu. Si la valeur du compte virtuel ne correspond pas à la somme facturée, l’opération est refusée.

Utilisation du portefeuille mobile pour simplifier les paiements interentreprises hors site

Les Canadiens effectuent de plus en plus leurs achats à l’aide de leur téléphone intelligent. Selon un rapport de Google publié en 2017, plus de 30 % des Canadiens l’ont déjà fait. Cette tendance sur le plan des achats de consommation s’étend également au monde des affaires.

Un portefeuille mobile permet à l’utilisateur d’un téléphone intelligent d’y enregistrer les coordonnées de ses cartes de crédit sous forme numérique. Grâce à cette technologie, il n’est plus nécessaire d’avoir de l’argent liquide sur soi ni de transporter un portefeuille encombrant rempli de cartes de plastique.

À de nombreux égards, l’usage croissant du portefeuille mobile a simplifié les paiements reliés aux affaires, une tendance particulièrement avantageuse pour les entreprises qui livrent des marchandises à des clients qui se trouvent à l’extérieur de leurs bureaux (par exemple, sur un chantier de construction ou dans un salon professionnel). Un portefeuille mobile contenant une carte de crédit professionnelle permet au client de régler sur-le-champ ses achats à partir de son téléphone intelligent.

Votre entreprise pourrait adopter une ou plusieurs de ces méthodes d’envoi et de réception des paiements par voie électronique afin d’effectuer ses opérations plus efficacement, de mieux contrôler son encaisse et de réduire son exposition à la fraude.

Articles en anglais seulement