June 2019

Ce qui compte le plus : 5 critères évalués par les prêteurs lors de demandes de crédit d’entreprise

Lecture de 4 minutes

Comprendre les cinq critères examinés par les prêteurs lorsqu’ils évaluent des demandes de crédit d’entreprise aide les propriétaires d’entreprise à présenter une demande plus solide.

Lorsque vous demandez du financement d’entreprise, il est payant d’être préparé. Comprendre les critères des prêteurs lorsqu’ils évaluent les risques et prennent des décisions de financement d’entreprise peut vous aider à mieux préparer votre demande. En effet, une bonne préparation peut vous aider à augmenter les chances d’approbation de votre demande, et même aider votre entreprise à obtenir de meilleures conditions de prêt.

Si vous cherchez à obtenir du nouveau crédit d’entreprise, soyez attentifs à ces cinq critères évalués par les prêteurs lorsqu’ils examinent des demandes de crédit d’entreprise.

1. Le type de crédit d’entreprise demandé

Les entreprises peuvent demander de nombreux types de crédit, et les prêteurs utilisent des critères légèrement différents pour chacun. Par exemple, les prêteurs qui évaluent les demandes de prêt bancaire garanti (notamment des prêts hypothécaires) s’attardent particulièrement sur les sûretés ou les biens affectés en garantie pour le prêt, tel que la machinerie, l’équipement ou les immeubles.

Si vous soumettez une demande d’affacturage, les prêteurs évalueront vos comptes clients. Si vous demandez une marge de crédit non garantie, ils examineront de près votre encaisse mensuelle.

2. Notations de crédit

En fonction du nombre d’années d’existence de votre entreprise, votre notation de crédit personnelle et (ou) votre notation de crédit d’entreprise peuvent avoir un effet sur le sort de votre demande de crédit d’entreprise. Pour évaluer le risque de crédit d’une nouvelle entreprise (qui n’a pas encore d’antécédents de crédit), les prêteurs se fient souvent aux antécédents de crédit personnels du propriétaire. Une fois que l’entreprise est bien établie, les prêteurs considèrent le dossier du bureau de crédit. Ils peuvent également vérifier tout dossier de fournisseur et dossier de crédit publics.

3. Dettes personnelles

En plus d’évaluer la notation de crédit personnelle d’un propriétaire d’entreprise, les prêteurs peuvent également étudier votre historique de crédit personnel et votre dette actuelle. Ils s’appuient ainsi sur la gestion de vos finances personnelles afin de prévoir comment vous gérerez le crédit d’entreprise.

Ils tiendront compte de votre historique en matière de fonds insuffisants et de votre encaisse personnelle en ce qui concerne le paiement de vos dettes comme les paiements de prêts et les paiements hypothécaires. Ils peuvent également évaluer la gestion de votre crédit renouvelable, c’est-à-dire votre marge de crédit personnelle et vos Cartes de crédit.

4. Votre plan et vos projections d’affaires

Votre expérience, votre connaissance du marché, votre prévoyance concernant les menaces commerciales et vos prévisions de croissance jouent toutes un rôle dans la décision du prêteur de vous accorder un crédit d’entreprise. Attendez-vous donc à ce que le prêteur examine de près votre expérience dans ce marché, ainsi que vos stratégies et vos projections de marketing et de ventes.

Un plan d’affaires et des projections financières bien conçus peuvent montrer aux prêteurs votre détermination à atteindre le succès commercial.

5. États financiers d’entreprise et déclaration de revenus

Lorsque les prêteurs évaluent les demandes de crédit d’entreprises bien établies, ils demanderont fréquemment des relevés bancaires, des déclarations de revenus et des avis de cotisation récents. Ils peuvent également demander des documents financiers et juridiques, y compris des statuts de constitution, votre bilan le plus récent qui établit votre actif et votre passif, votre revenu ou vos résultats, et l’état des flux de trésorerie ou votre dossier bancaire.

Une possibilité précieuse

Plusieurs entreprises se penchent sur leur fonds de roulement afin d’optimiser leur financement en tirant parti de possibilités cachées dans leur bilan. American Express peut réduire leur besoin d’emprunter en leur permettant de tirer parti de crédit non garanti et d’optimiser leur fonds de roulement en gérant les écarts de financement entre les comptes fournisseurs et les comptes clients grâce à une période allant jusqu’à 55 jours sans intérêts*.

Connaître les critères examinés par les prêteurs lorsqu’ils évaluent des demandes de crédit d’entreprise aide les propriétaires d’entreprise à mieux préparer leur demande. Plus vous préparez bien votre demande, plus vous risquez de ne pas simplement recevoir une approbation, mais aussi de meilleurs taux et de meilleures modalités de prêt par-dessus le marché.

* Comme il s’agit d’une Carte de paiement, le solde doit toujours être réglé en totalité chaque mois, auquel cas aucuns frais d’intérêts ne seront imputés. Un délai de grâce de 28, 29, 30 ou 31 jours sans intérêt est accordé à compter de la date de clôture du relevé courant jusqu’à la date de clôture du prochain relevé, selon le nombre de jours du mois civil où survient la date de clôture du relevé. Le nombre de jours sans intérêt varie selon divers facteurs, dont la date à laquelle les opérations sont inscrites à votre compte, la date de clôture de votre relevé et si votre compte est en règle.