juillet 2019

Comment les entreprises canadiennes peuvent tirer leur épingle du jeu dans une économie mondiale au ralenti

Lecture de 3 minutes

Découvrez comment le ralentissement économique à l’échelle mondiale pourrait affecter les entreprises canadiennes et obtenez des conseils pour aider votre entreprise à tirer parti de la conjoncture.

Partout dans le monde, les économistes, les universitaires et les experts du monde des affaires relèvent les signes d’un essoufflement économique à l’échelle planétaire. Quelles seront les répercussions de ce ralentissement sur les entreprises canadiennes? Découvrez ce qu’il en est pour comprendre l’incidence de cette situation économique sur votre propre organisation et obtenez des conseils pour aider votre entreprise à tirer parti de cette morosité.

Des signes éloquents d’un ralentissement économique mondial

Les faits et les chiffres du dernier trimestre de 2018 pointent vers un essoufflement de l’économie à l’échelle mondiale. Selon un rapport de Deloitte publié en avril 2019, l’économie a atteint un sommet en 2018, les prévisions les plus encourageantes d’ici 2020 indiquant une croissance « modérée »1. Dans l’Union européenne, la croissance du PIB réel a ralenti pour s’établir à 0,2 % à peine au dernier trimestre de 20182. De même, les rapports de NPR mentionnent plusieurs signes d’un fléchissement de l’économie américaine, y compris une révision à la baisse des prévisions selon un sondage mené auprès d’économistes d’entreprise par la Banque fédérale de réserve des États-Unis3.

Cette détérioration de la conjoncture mondiale affecte les entreprises canadiennes de plusieurs façons. Quand, dans un sondage récent auprès des entreprises, la Banque du Canada a fait état d’une baisse de la confiance de celles-ci, d’un recul de la croissance des ventes et de prévisions de ventes plus conservatrices4, le dollar canadien s’est déprécié. Parallèlement, la demande d’exportations canadiennes bat de l’aile et s’accompagne d’une chute des prix du pétrole canadien vers la fin de 2018, ainsi que des représailles de la Chine dans la foulée de l’arrestation au Canada de Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei, mesures qui ont malmené le commerce au pays.

La demande à l’intérieur de nos frontières est également léthargique et l’on s’attend à ce que les dépenses ralentissent dans certaines provinces. Selon les prévisions du Conference Board du Canada, les dépenses du gouvernement et des consommateurs en 2019 devraient diminuer au centre du Canada, au Manitoba et en Alberta5.

Lorsque l’économie ralentit, les entreprises canadiennes ont aussi parfois du mal à obtenir du financement, car les prêteurs resserrent leurs critères d’admissibilité en prévision d’une récession.

Savoir reconnaître le potentiel d’une économie stagnante

Plutôt que de percevoir négativement un ralentissement économique, il faut penser aux occasions que cette situation pourrait offrir à votre entreprise. Un article de la Harvard Business Review mentionnait d’ailleurs une étude indiquant que les entreprises qui ont pris de l’expansion pendant les ralentissements économiques avaient plusieurs points en commun :

  • elles savaient reconnaître les signes imminents d’une récession et prenaient rapidement des mesures pour s’attaquer aux problèmes qui s’annonçaient;
  • elles avaient une vision à long terme qui leur permettait de trouver des débouchés concurrentiels pendant cette période;
  • elles se concentraient sur la croissance et réduisaient leurs coûts de façon stratégique pendant le ralentissement afin d’améliorer leur efficacité et de stimuler leurs marges bénéficiaires6.

Positionner son entreprise de façon proactive pour qu’elle puisse prospérer

Comment pouvez-vous appliquer ces principes à votre entreprise?

1. Investissez dans des projets d’amélioration. Vous pourriez agir dès maintenant en investissant dans des projets d’infrastructure et d’amélioration et économiser de l’argent – tout en profitant d’un nouvel allégement fiscal. Depuis la fin de 2018, l’Incitatif à l’investissement accéléré permet aux entreprises canadiennes d’amortir immédiatement le coût intégral de la machinerie et de l’équipement utilisés dans la fabrication de marchandises. Vous pourriez ensuite investir ces économies dans la réparation ou la mise à niveau de votre équipement actuel ou dans l’acquisition de biens immobiliser7.

American Express propose des solutions de fonds de roulement pour vous aider à financer vos initiatives commerciales, notamment vos projets d’infrastructure et d’amélioration. Avec une Carte pour PME American Express, par exemple, vous pourriez disposer d’un crédit non garanti pendant une période pouvant atteindre 55 jours* si vous synchronisez efficacement le paiement de vos achats avec votre cycle de facturation.

2. Voyez plus grand. Vous pourriez également profiter de cette période pour agrandir votre territoire de vente à l’intérieur du pays. Selon les prévisions du Conference Board, l’économie progressera au Canada atlantique, en Colombie-Britannique et en Saskatchewan. Les entreprises canadiennes peuvent donc orienter leurs efforts d’expansion vers ces provinces afin d’augmenter ou éventuellement de remplacer leurs revenus lors d’un affaiblissement des exportations.

3. Concentrez-vous sur vos clients actuels. Une mesure qui peut considérablement améliorer votre situation consiste à axer vos efforts sur l’augmentation de votre volume d’affaires auprès de votre clientèle actuelle plutôt que de consacrer trop d’énergie à l’acquisition de nouveaux clients. Cela peut exiger une utilisation plus efficace de vos équipes et de vos ressources et la croissance de vos profits, c’est-à-dire privilégier la valeur de vos relations d’affaires plutôt que leur nombre. Les études indiquent que l’acquisition de nouveaux clients coûte entre cinq et 10 fois plus cher que la vente à des clients existants8.

Bien qu’il soit très stressant pour les dirigeants d’entreprises de lire toutes ces nouvelles au sujet du ralentissement de l’économie mondiale, le fait d’aborder cette situation comme une occasion de croissance peut grandement contribuer à améliorer vos perspectives. Mais ne tardez pas! Plus vite vous disposerez d’une stratégie, mieux votre entreprise sera positionnée non seulement pour survivre à ces bouleversements, mais également pour prospérer tout au long de ceux-ci.

Comme il s’agit d’une Carte de paiement, le solde doit toujours être réglé en totalité chaque mois, auquel cas aucuns frais d’intérêts ne seront imputés. Un délai de grâce de 28, 29, 30 ou 31 jours sans intérêt est accordé à compter de la date de clôture du relevé courant jusqu’à la date de clôture du prochain relevé, selon le nombre de jours du mois civil où survient la date de clôture du relevé. Le nombre de jours sans intérêt varie selon divers facteurs, dont la date à laquelle les opérations sont inscrites à votre compte, la date de clôture de votre relevé et si votre compte est en règle.

1 https://www2.deloitte.com/insights/us/en/economy/americas/canada-economic-outlook.html

2 http://macdonaldlaurier.ca/files/pdf/MLICommentary_April2019_Cross_FinalWeb.pdf

3 https://www.npr.org/2019/03/25/706462281/more-signs-point-to-an-economic-slowdown-in-the-u-s

4 https://www.bnnbloomberg.ca/canadian-business-sentiment-drops-from-high-levels-bank-of-canada-survey-1.1244578

5 https://www.newswire.ca/news-releases/uneven-economic-outlook-for-canadian-provinces-in-2019-889229699.html

6 https://hbr.org/2019/04/companies-need-to-prepare-for-the-next-economic-downturn

7 https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/services/impot/entreprises/sujets/entreprise-individuelle-societe-personnes/declarer-vos-revenus-depenses-entreprise/reclamer-deduction-amortissement/incitatif-investissement-accelere.html

8 https://www.business.com/articles/returning-customers-spend-67-more-than-new-customers-keep-your-customers-coming-back-with-a-recurring-revenue-sales-model/