avril 2019

Perceptions divergentes : des occasions pour les entreprises astucieuses

Lecture de 3 minutes

Si vous tentez de devancer la concurrence, les conclusions du volet canadien de l’édition 2018 du rapport Business Reality Check d’American Express et de l’Economic Intelligence Unit pourraient annoncer d’intéressantes occasions pour votre entreprise.

Ce rapport mondial, qui contient des données provenant de 10 pays, présente des informations intéressantes sur la façon dont les entreprises perçoivent les défis auxquels elles sont confrontées. Plus particulièrement, il constate des divergences entre ce que le marché considère comme étant les principaux défis des entreprises, et ce que les entreprises canadiennes estiment être leurs plus grandes difficultés.

Quand les priorités contredisent les données du marché

Selon le rapport, plus d’un tiers (36 %) des dirigeants d’entreprises canadiennes considèrent que leur plus grand défi consiste à s’adapter aux exigences changeantes des clients, une perception conforme aux données du marché.

Il en va autrement des deuxième et troisième défis mentionnés par ces chefs d’entreprise.

En effet, selon eux, l’utilisation efficace des données et la complexité opérationnelle arrivent aux deuxième et troisième rangs des plus grandes difficultés. Pourtant, les données du marché issues des sources nationales, internationales et spécialisées laissent entendre que l’utilisation efficace des données se classe au troisième rang des défis des entreprises canadiennes, et que c’est la cybersécurité qui est bonne deuxième dans ce classement. La complexité opérationnelle suit loin derrière, au sixième rang.

Ces perceptions divergentes pourraient signifier que les chefs d’entreprise ne sont pas conscients des enjeux sur lesquels ils devraient se concentrer – après s’être adaptés à l’évolution des exigences des clients – et qu’ils ne savent pas comment affecter efficacement leurs budgets.

Transformer les lacunes en occasions

Compte tenu de l’apparition constante de nouveaux services logiciels pour générer des données, il est normal que les chefs d’entreprise aient du mal à utiliser ceux-ci efficacement. Pourtant, en privilégiant cet aspect plutôt que la cybersécurité, ces dirigeants exposent leurs organisations à des violations de données de plus en plus sophistiquées et coûteuses.

Pour une entreprise, les violations de données peuvent avoir des conséquences dévastatrices. Selon l’étude Cost of a Data Breach, publiée en 2018 par le Ponemon Institute, chaque violation de données au Canada coûte en moyenne 4,74 millions de dollars.

Une entreprise qui décide de s’attaquer directement au défi de la cybersécurité et d’en faire une priorité sera avantagée par rapport à ses concurrentes.

Elle pourra consacrer ses budgets et ses talents à la protection de ses données commerciales et des données de ses clients contre les cybercriminels et, ce faisant, acquérir une réputation d’entreprise innovante qui, contrairement à d’autres organisations, se préoccupe de la sécurité des actifs numériques de sa clientèle.

Utiliser efficacement les données pour améliorer l’efficacité opérationnelle

Accorder la priorité à la cybersécurité pourrait avoir un effet d’entraînement positif.

Si les clients savent que votre entreprise protégera leurs renseignements, ils pourraient être plus enclins à vous en fournir davantage. Vous pouvez ensuite utiliser ces données pour simplifier l’élaboration et la personnalisation de vos communications et de vos activités de marketing numérique, pour que votre entreprise puisse cerner les besoins non satisfaits et découvrir de nouveaux créneaux, produits ou services fort rentables.

Qui plus est, vous pourriez stimuler votre efficacité opérationnelle en éliminant le temps et les fonds supplémentaires consacrés aux groupes de discussions et aux sondages servant à découvrir les besoins non satisfaits, car il vous suffit désormais d’étudier les données que vos clients vous fournissent de leur plein gré puisqu’ils font confiance à votre entreprise.

Utiliser la cybersécurité comme outil de marketing

La cybersécurité étant désormais une initiative reconnue pour les entreprises du monde entier, vous pourriez vous doter d’un puissant outil de marketing en mettant l’accent sur cet aspect.

Faites savoir à vos clients par différents « signes » que votre entreprise est déterminée à améliorer la cybersécurité. Il peut s’agir tout simplement d’ajouter un élément visuel sur votre site Web – icône de cybersécurité, par exemple – ou à la caisse de votre magasin. Vous pouvez également envoyer à vos clients des courriels contenant des nouvelles concernant la sécurité ou ajouter une étape d’authentification à votre processus d’achat en ligne.

L’authentification est le processus qui consiste à vérifier une carte de crédit auprès de son émetteur, par exemple American Express vPaymentMD. Il s’agit d’une solution de paiement numérique qui attribue un numéro de compte virtuel à usage précis pour chaque opération. Le numéro de compte et les détails de la transaction peuvent ensuite être authentifiés au moyen de contrôles déterminés à l’avance par le client.

En faisant connaître à vos clients votre souci de la cybersécurité, vous ne vous contentez pas de les informer de votre engagement à protéger leurs renseignements sensibles. En effet, en intégrant soigneusement ces renseignements à votre matériel de marketing, vous pouvez également établir et consolider votre réputation d’entreprise sûre et digne de confiance.

Penser à la chaîne de blocs pour assurer la cybersécurité

Lorsque vous décidez d’accroître votre niveau de cybersécurité, pensez à adopter la technologie de la chaîne de blocs pour protéger les données de votre entreprise et celles de vos clients. La chaîne de blocs est un registre numérique autonome qui effectue le suivi et l’enregistrement de la totalité des transactions ou événements numériques des participants. Chaque incident numérique – ou « bloc » – est désigné par un identifiant unique relié à la transaction ou à l’événement précédent, d’où l’utilisation du terme « chaîne ».

Les dirigeants d’entreprises mondiales recourent de plus en plus à la chaîne de bloc pour régler les problèmes de cybersécurité : 28 % des cadres interrogés dans le cadre de l’étude Business Reality Check ont déclaré avoir adopté cette technologie pour protéger leurs activités contre les cybermenaces. Pourtant, bien que les données du marché indiquent que la cybersécurité est d’ores et déjà une préoccupation croissante, les entreprises canadiennes n’en tiennent pas suffisamment compte. Selon le sondage, à peine 9 % des entreprises canadiennes utilisent la chaîne de bloc pour lutter contre les cybercriminels, malgré l’émergence du Canada en tant que pôle de développement de cette technologie. Parallèlement, le terme « chaîne de blocs » est de plus en plus connu au sein des entreprises et du grand public. En fait, il pourrait être très sensé, sur le plan commercial, de privilégier la cybersécurité, d’adopter la technologie de la chaîne de blocs pour combattre les cybermenaces et de faire connaître ces activités aux marchés que vous servez.

Devenir une entreprise qui privilégie la cybersécurité

De nos jours, les entreprises canadiennes doivent relever de nombreux défis, tous aussi importants les uns que les autres, si bien qu’elles ont parfois du mal à déterminer ceux auxquels elles doivent s’attaquer en premier. Pourtant, les données du marché indiquent que la cybersécurité est un défi plus important que ne le pensent les chefs d’entreprise.

Profitez de cette situation pour agir avant vos concurrents. Trouvez des occasions d’intensifier vos activités relatives à la cybersécurité. Puis faites savoir à vos clients que votre entreprise est responsable et qu’elle se soucie de la protection de leurs données. Faites de la cybersécurité une de vos priorités et tirez-en parti dans vos activités de marketing. Ainsi, vous réussirez à attirer de nouveaux clients tout en renforçant la confiance au sein de votre clientèle actuelle ainsi que la rentabilité des relations avec celle-ci.

Certains articles en anglais seulement