juillet 2019

Simplifiez et améliorez vos processus financiers en suivant ces conseils

Lecture de 4 minutes

American ExpressMD propose quelques solutions simples aux entreprises qui doivent résoudre des problèmes de flux de trésorerie et de traitement des paiements. Pour en savoir plus, lisez les conseils utiles qui suivent.

Quand le service des finances d’une entreprise fonctionne rondement, tout le monde en profite. En effet, un traitement efficace des paiements accroît la satisfaction des clients et des fournisseurs et aide l’entreprise à augmenter ses revenus tout en réduisant ses coûts. Une fonction finance efficiente consacre moins de temps et d’efforts aux tâches financières traditionnelles ne générant aucun revenu et privilégie plutôt l’étude des données financières afin de repérer les possibilités de croissance et les économies éventuelles.

Pourtant, il est parfois difficile de dénicher et d’exploiter, dans ce service, les occasions de simplifier les méthodes de travail et le traitement des paiements des clients, et d’améliorer les interactions avec les vendeurs et les fournisseurs.

Voici donc quelques stratégies et solutions pour rendre les processus financiers à la fois plus simples et plus efficients.

Déterminez les principales sources d’inefficacité au sein de votre fonction finance

Cela peut sembler aller de soi, mais avant de chercher des solutions aux difficultés de votre fonction finance, vous devez d’abord savoir ce qui lui met des bâtons dans les roues. Voici quelques-uns des problèmes auxquels ce service est couramment confronté :

  • utilisation d’outils et de processus complexes ou anciens pour le traitement des comptes fournisseurs et des comptes clients exigeant un lourd et long apprentissage et causant des retards ou des incohérences;
  • surabondance de transactions et de tâches manuelles sans valeur ajoutée qui exigent beaucoup de temps;
  • problèmes persistants de trésorerie obligeant le service à multiplier les efforts pour obtenir plus rapidement les paiements, d’une part, et à reporter les paiements aux fournisseurs et vendeurs, d’autre part, tout en jonglant avec des liquidités insuffisantes pour payer les employés et régler d’autres dépenses cruciales;
  • faible intégration entre les différents systèmes de l’entreprise (bancaire, transactionnel, comptable, de paiement);
  • vue incomplète des dépenses de l’entreprise et de ses fournisseurs.

Répondez aux besoins de votre service des finances

Bien que les écueils que doit surmonter le service des finances semblent complexes, les professionnels qui y travaillent ont des priorités claires, dont les suivantes :

  1. pouvoir accéder à des liquidités suffisantes pour régler les factures;
  2. disposer d’une méthode ou d’un outil qui les aident à négocier, avec les fournisseurs, des délais de paiement plus long ou des modalités de paiement plus avantageuses;
  3. disposer d’une solution leur permettant d’accepter les paiements plus facilement et plus rapidement.

Lorsque ces besoins sont comblés, les clients sont plus satisfaits, les processus financiers deviennent plus efficaces et les interactions avec les vendeurs et fournisseurs s’améliorent. Bref, tout le monde y gagne.

Ayez continuellement accès aux liquidités nécessaires grâce à un financement non garanti

Le crédit non garanti est une solution efficace et opportune qui complète les modes de financement plus traditionnels et qui vous aide à pallier vos déficits de trésorerie. Utilisez une carte de crédit pour entreprise pour payer vos factures à leur date d’exigibilité. Cela pourrait vous éviter de reporter le paiement de vos fournisseurs ou vendeurs jusqu’à la réception des paiements de vos clients et pourrait même vous faire profiter de réductions pour paiements anticipés, entre autres.

Les titulaires de la Carte pour PME American Express, par exemple, peuvent disposer d’un crédit non garanti pendant une période pouvant atteindre 55 jours* selon la date de leur achat, la date de leur paiement et leur cycle de facturation. Comparez cela au délai habituel de 15 jours assorti aux chèques ou aux virements électroniques de fonds.

Vous pouvez également économiser du temps et des efforts en consultant vos relevés de carte de crédit lorsque vous mettez la dernière main à vos tâches mensuelles de tenue de livres et de comptabilité.

Recouvrez vos paiements plus rapidement

Non seulement votre Carte pour PME American Express vous aide à payer vos fournisseurs à temps et à disposer de liquidités quand vous en avez besoin, mais lorsque vous acceptez que vos clients vous paient eux aussi au moyen de leur Carte Amex, les gains d’efficacité que vous réalisez se répercutent sur l’ensemble de votre chaîne d’approvisionnement. On vous paie plus rapidement et vous économisez temps, argent et efforts de plusieurs autres façons :

  • souplesse sur le plan des frais de carte de crédit lorsque vous négociez les coûts correspondants avec vos fournisseurs afin de créer des synergies;
  • réduction des coûts associés aux chèques, aux virements électroniques de fonds et aux virements télégraphiques, et accélération de leur traitement;
  • réduction des coûts associés à la radiation de comptes (American Express s’occupe des recouvrements), aux vérifications de solvabilité et à l’émission de factures;
  • occasion d’élargir votre clientèle en ciblant les entreprises et les particuliers qui préfèrent payer au moyen de la carte de crédit de leur choix;
  • obtention de renseignements clés sur vos clients grâce à l’analyse des données des opérations électroniques American Express.

Ces méthodes pratiques et simples de paiement et d’acceptation des paiements peuvent contribuer à alléger la tâche du service des finances tout en rehaussant la satisfaction de vos clients.

* Comme il s’agit d’une Carte de paiement, le solde doit toujours être réglé en totalité chaque mois, auquel cas aucuns frais d’intérêts ne seront imputés. Un délai de grâce de 28, 29, 30 ou 31 jours sans intérêt est accordé à compter de la date de clôture du relevé courant jusqu’à la date de clôture du prochain relevé, selon le nombre de jours du mois civil où survient la date de clôture du relevé. Le nombre de jours sans intérêt varie selon divers facteurs, dont la date à laquelle les opérations sont inscrites à votre compte, la date de clôture de votre relevé et si votre compte est en règle.