Avez-vous recours à une gestion de trésorerie sensée pour assurer la croissance de votre entreprise?

EN SAVIOUR PLUS

Gestion du flux de trésorerie : Canada

Les spécialistes en finances disent souvent que le revenu est vanité, le profit est bon sens, mais le flux de trésorerie est réalité. C’est un vieil adage du monde des affaires, mais il est aussi vrai aujourd’hui qu’il y a quelques décennies. Comme il a été rapporté grâce au sondage d’American Express auprès d’entreprises de taille moyenne1, 84 % des décideurs d’entreprises canadiennes de taille moyenne ont affirmé s’attendre à éprouver des problèmes de trésorerie au cours des six prochains mois. Toutefois, ce n’est pas que l’accès aux liquidités qui empêche les décideurs de dormir – l’adoption de solutions sensées de gestion de trésorerie permettant d’assurer la croissance constitue également une préoccupation importante.

Quel que soit votre chiffre d’affaires, votre prochaine initiative de croissance pourrait ne pas faire long feu si vous ne faites pas tout votre possible pour maximiser et stabiliser votre flux de trésorerie. Heureusement, il existe une série d’outils, de conseils et de pratiques optimales qui peuvent s’avérer utiles lorsque vous préparez votre entreprise en vue d’une croissance de grande envergure.

Accorder la priorité aux prévisions précises

Soixante-huit pour cent des décideurs interrogés dans le cadre du sondage réalisé par American Express auprès d’entreprises de taille moyenne ont établi une des trois principales préoccupations relatives au flux de trésorerie, soit le juste suivi des fonds, le fait de disposer d’une encaisse suffisante pour créer de nouvelles occasions d’affaires et le recouvrement des comptes clients. Se pencher sur ces questions est essentiel pour la santé de toute entreprise – et encore plus essentiel pour les entreprises qui visent la croissance. Si l’une ou l’ensemble de ces préoccupations s’applique à votre entreprise, la meilleure chose à faire pourrait être d’examiner votre cycle d’exploitation.

Selon Lee Swinerd, cet aspect peut constituer un obstacle de taille pour les entreprises en croissance. À titre de directeur du redressement et de la transformation à KPMG, au Royaume-Uni, et de spécialiste en gestion du flux de trésorerie pour la croissance, Swinerd a rencontré de nombreuses entreprises de taille moyenne dans le monde qui sous-estimaient l’importance d’établir des prévisions précises au sujet de leur cycle d’exploitation.

« Il est possible que les fournisseurs américains leur accordent 30 jours de crédit, souligne Swinerd, mais s’ils font affaire avec des fournisseurs de Chine, par exemple, cette période peut s’avérer beaucoup plus courte. » Par ailleurs, Swinerd ajoute que le recouvrement des comptes clients des entreprises peut parfois prendre jusqu’à 90 jours, si ce n’est pas plus. Swinerd souligne que les prévisions précises sont cruciales pour comprendre comment votre entreprise peut financier un cycle d’exploitation de cette nature, le cas échéant.

Afin de vous aider à comprendre et à gérer votre cycle d’exploitation, envisagez une solution de paiement qui prolonge les cycles de paiement. Cela peut aider votre entreprise à éviter les trop-perçus et à réduire les coûts, deux facteurs essentiels pour établir des prévisions précises et fiables concernant votre cycle d’exploitation.

Changez votre perception des comptes clients et fournisseurs

Une fois que vous avez établi vos prévisions, envisagez de revoir la manière dont vous répartissez vos paiements aux marchands et aux fournisseurs. Accorder la priorité aux paiements en fonction de leur date d’exigibilité et de leurs taux d’intérêt ainsi que structurer vos comptes fournisseurs en conséquence peut augmenter la flexibilité de votre flux de trésorerie. Envisagez le recours à un service ou programme pour aider votre service responsable des comptes fournisseurs à rendre le processus plus efficace.

Lors du recouvrement des comptes clients, tâchez de facturer rapidement et pensez à offrir des primes d’encouragement pour les paiements hâtifs – mais soyez prudent. Offrir une légère réduction pour les paiements hâtifs peut fonctionner pour certaines entreprises, mais Swinerd met les entreprises en garde de ne pas offrir de telles réductions aveuglément.
« Pour les entreprises à faibles marges, [les réductions pour paiement hâtif] pourraient être déraisonnables », dit-il. « Assurez-vous que votre marge peut couvrir ces réductions. »

Offrez un meilleur soutien et de meilleures ressources à votre équipe de comptabilité

Lorsqu’il est question de gestion éclairée du flux de trésorerie, l’équipe de comptabilité est votre ressource la plus précieuse, alors, veillez à ce qu’elle dispose des outils dont elle a besoin pour réussir. Commencez par examiner les ressources technologiques de votre équipe, et ne vous contentez pas de ressources « satisfaisantes ».

Une des causes les plus fréquentes – quoique facilement remédiable – des problèmes de trésorerie est le calcul peu fiable des dépenses. Et avec raison : d’après le sondage réalisé par American Express auprès d’entreprises de taille moyenne, 25 % des décideurs d’entreprises canadiennes ont affirmé que leurs voyageurs d’affaires trouvent et réservent eux-mêmes leurs tarifs et leur hébergement. Cela peut être bénéfique pour les voyageurs, mais peut également se transformer en cauchemar lors du rapprochement des frais de voyage et de représentation. Si cette situation vous est familière, essayez de discuter avec vos employés de la manière dont ils font le suivi et le rapport de leurs dépenses. Vous pourriez également vous rendre compte que votre système de calcul des dépenses a besoin d’une mise à niveau.

Ne vous arrêtez pas là; regardez au-delà des défis immédiats et demandez-vous comment l’amélioration de vos ressources technologiques peut rendre votre flux de trésorerie plus prévisible et facile à gérer.

Adoptez la pensée juridique avant la pensée mondiale

Alors que la reprise de l’économie mondiale se poursuit, l’expansion internationale est de plus en plus alléchante. Cependant, se précipiter vers une initiative de croissance à l’étranger sans disposer d’une planification adéquate peut avoir de graves répercussions sur votre flux de trésorerie.

Si vous envisagez une croissance mondiale, surveillez l’évolution de l’Accord économique et commercial global (AECG) que le Canada négocie avec la Commission européenne. Surnommé le « Wayne Gretzky des accords économiques »3, il vise à accroître les échanges et créer plus d’emplois, et ses répercussions peuvent influencer l’exploitation de votre entreprise.

Aspect utile

Lorsqu’il est question de gestion du flux de trésorerie axée sur la croissance, il n’y a pas lieu de perdre sommeil. Chercher des occasions pour améliorer vos processus et vos ressources, fournir les meilleurs outils de gestion du flux de trésorerie à vos équipes des finances et de la comptabilité et apprendre les règles de conduite en matière d’expansion à l’étranger peut vous aider à assurer que votre flux de trésorerie est en mesure de soutenir votre prochaine initiative de croissance.

Sources :

1. Sondage réalisé par American Express auprès des entreprises de taille moyenne : Subsets of the Middle Market in Key Areas by Revenue, AmericanExpress.com, http://about.americanexpress.com/news/docs/2014x/American-Express-Survey-of-Mid-Sized-Companies-US.pdf (2014)

2. Foreign Account Tax Compliance Act, IRS.gov, http://www.irs.gov/Businesses/Corporations/Foreign-Account-Tax-Compliance-Act-FATCA (le 15 septembre 2014)

3. CETA: Canada’s Economic Power Play in the Global Arena, cme-mec.ca, http://www.cme-mec.ca/?lid=JCKNC-E742G-1W6JA&comaction=show&cid=B9IMA-KRBHM-FZEI9 (le 18 octobre 2013)