Ce que font les entreprises canadiennes ingénieuses pour recruter de manière judicieuse

EN SAVIOUR PLUS

Les entreprises du Canada ont recommencé à embaucher. Comme il a été rapporté dans notre sondage de juin 2014 réalisé par American Express auprès des entreprises de taille moyenne, 85 % des décideurs canadiens ont affirmé qu’ils prévoyaient embaucher au cours des six prochains mois1. L’augmentation des effectifs peut être un signe de croissance encourageant, mais embaucher les mauvais candidats peut entraîner des répercussions inattendues.

Que peuvent faire les décideurs canadiens pour prendre des décisions de recrutement judicieuses?

Faire connaître la culture de son entreprise

Avant d’envisager votre prochaine campagne de recrutement, pensez à établir une culture d’entreprise bien définie, laquelle peut constituer l’un des atouts les plus précieux qu’une entreprise peut avoir. Bien que certaines entreprises misent sur des mots à la mode et des avantages, la culture d’entreprise ne se résume pas à s’assurer que nos employés ont du plaisir au travail ou s’adonnent à leurs loisirs dans la salle de pause. Réfléchissez à la manière dont vous faites connaître votre culture et voyez comment vous pouvez cultiver un milieu qui encourage et récompense les employés performants.

Commencez par prendre en considération les éléments qui composent un milieu de travail performant. Comme le suggèrent les conseillers de Grey Fox Associates Inc., « le rôle de la culture d’entreprise est de créer un environnement de travail permettant aux employés d’être entièrement engagés, stimulés et très productifs2. » Et, comme l’ont écrit Rob Goffee et Gareth Jones dans le Harvard Business Review : « Nous estimons que, dans de nombreux secteurs, la relation employé-employeur, auparavant axée sur la valeur pouvant être tirée de l’employé, est maintenant de plus en plus axée sur la valeur pouvant lui être inculquée. Au fond, c’est ce que signifie réellement l’amélioration de la productivité3. »

Demandez-vous quelles mesures vous prenez pour favoriser cet environnement dans votre organisation. Si votre société est ouverte, offrez-vous des options d’achat d’actions pour stimuler vos employés à contribuer à la réussite de votre entreprise? Vos employés ont-ils des horaires flexibles et un code vestimentaire approprié?

Vérification soignée des références

En matière d’embauche judicieuse, la vérification des références va de soi. Vérifiez-vous les références vous-même, ou faites-vous appel à une tierce partie spécialisée en vérification des références? Chacune des deux méthodes comporte des avantages, mais celle que vous choisissez peut influencer la qualité de vos embauches.

Si vous vérifiez vous-même les références, le Bridgespan Group indique que « s’entretenir avec un bon nombre de personnes fournit une vue d’ensemble de la manière dont interagit le candidat avec les gens à différents niveaux au sein et à l’extérieur de l’organisation »4. Selon le Bridgespan Group, lorsque les entreprises ont recours à une tierce partie pour la vérification des références, ces « recruteurs professionnels sont en mesure de recueillir des renseignements de manière objective, permettant à l’organisation d’évaluer les compétences et les qualités personnelles du candidat par rapport à la description du poste »4. Les tierces parties de recrutement possèdent souvent le savoir-faire en matière de vérification des antécédents d’un candidat, et se sentent à l’aise à ce sujet.

Si le nouvel employé relève directement de vous, le service de dotation Robert Half vous conseille de vérifier vous-même les références : « Le chef de service recruteur saura poser les questions corollaires qui pourraient ne pas traverser l’esprit des autres. » Robert Half ajoute : « Vérifier vous-même les références est une bonne manière d’obtenir des renseignements de l’ancien superviseur sur la meilleure façon de gérer la personne »5.

Examen de votre processus d’examen

Un processus d’examen efficace ne fait pas que vous faire gagner de précieuses heures dans votre journée. Il peut vous aider à réduire le nombre de candidats, à sélectionner quelques candidats triés sur le volet qui méritent votre considération et à éliminer ceux qui ne conviennent pas à votre entreprise. Toutefois, par quels moyens peut-on y arriver?

On peut réduire le nombre de candidats en effectuant une vérification par téléphone. D’après un article de la Society for Human Resource Management (société de gestion des ressources humaines), une vérification téléphonique efficace est composée de quatre éléments : une introduction, les questions de l’intervieweur, les questions du candidat et la conclusion (qui couvre les prochaines étapes du processus d’embauche)6. Des méthodes plus modernes, telles que des entrevues filmées par caméra, peuvent également permettre au chef de service recruteur de s’entretenir avec les candidats sans avoir à les faire venir sur place. Les outils de vidéo-conférence offrent aux deux parties concernées l’avantage d’une rencontre virtuelle face à face, tout en permettant une certaine souplesse de planification du temps.

Exploitation de nouvelles méthodes de recrutement

Si vous ou l’entreprise avec laquelle vous travaillez avez recours aux mêmes méthodes d’embauche depuis plusieurs années, il est possible que vous soyez en retard dans la compétition visant à embaucher les employés les plus talentueux. Bon nombre d’entreprises canadiennes adoptent des approches novatrices dans le but de trouver le candidat idéal.

De nouveaux sites de recrutement redéfinissent le modèle d’embauche en se concentrant sur des compétences particulières. Ces sites peuvent réduire le nombre de candidats non qualifiés en ciblant les chercheurs d’emplois qui possèdent des compétences particulières et les obligeant à postuler pour être répertoriés en ligne. En outre, ces sites font preuve d’une transparence accrue en révélant aux candidats intéressés des renseignements sur les salaires et avantages sociaux avant leur entrevue.

De plus, ils constituent une façon originale d’utiliser les médias sociaux pour trouver les candidats appropriés, que ce soit par communication directe ou par recommandation. Par exemple, une recherche sur Twitter peut repérer les utilisateurs qui discutent des compétences désirées. Et parfois, un profil LinkedIn peut servir de curriculum vitæ exhaustif vous permettant de consulter les articles de blogue, le site Web professionnel, les échantillons de travail et même les recommandations de clients et d’anciens collègues d’un candidat. Envisagez d’explorer la manière dont vous pouvez utiliser les médias sociaux pour découvrir des candidats qui ne sont peut-être pas au courant de vos offres d’emploi.

Aspect utile

Comme il a été rapporté dans notre sondage de juin 2014 réalisé par American Express auprès des entreprises de taille moyenne, 59 % des décideurs canadiens interrogés ont affirmé avoir des effectifs supérieurs à l’année précédant le sondage7. Même si vous ne faites pas partie des décideurs prévoyant embaucher, il vaudrait quand même la peine d’examiner vos méthodes d’embauche pour voir s’il est possible de les améliorer. Le recrutement judicieux signifie que vous devez établir les objectifs de votre entreprise, définir votre culture d’entreprise, revoir vos processus de sélection et trouver de nouvelles façons de recruter les meilleurs candidats.

Sources :

1. Le sondage réalisé par American ExpressMD auprès des entreprises de taille moyenne a été mené en ligne auprès d’un échantillon de 200 décideurs financiers provenant d’entreprises de taille moyenne au Canada, c’est-à-dire dont les revenus vont de 5 millions à 1 milliard de dollars. Les entrevues ont été réalisées par Ebiquity Research entre le 2 et le 19 juin 2014.

2. Defining and Measuring Work Culture, Workplacesnapshot.com, Grey Fox Associates Inc., en date de janvier 2015.

3. Rob Goffee et Gareth Jones, Creating the Best Workplace on Earth, Harvard Business Review, mai 2013.

4. The Reference Check: More Than a Formality, The Bridgespan Group, en date de janvier 2015.

5. How to Check References, Robert Half, en date de janvier 2015.

6. Kathryn Tyler, Be Well-Prepared to Pre-Screen Applicants by Telephone, Society for Human Resource Management, 1er avril 2014.

7. Sondage de 2014 réalisé par American ExpressMD auprès des entreprises de taille moyenne.