Accroître la satisfaction et la productivité du voyageur d’affaires en déplacement

En matière de déplacements pour le travail, les voyageurs d’affaires canadiens sont satisfaits, dans l’ensemble.

Selon le Rapport mondial sur l’opinion des voyageurs d’affaires de GBTA effectué en collaboration avec American Express (« le rapport »), trois quarts des voyageurs d’affaires canadiens sont « satisfaits » ou « très satisfaits » de leur expérience globale de voyages d’affaires des trois derniers mois, comparativement à 71 % des voyageurs d’affaires du monde entier.

D’après le rapport, une grande majorité des répondants se disaient également satisfaits de l’atteinte de leurs objectifs d’affaires (78 %), des hôtels (78 %), des dispositions de voyage (73 %) et de la location de voiture (67 %). Un moins grand nombre étaient satisfaits de leur passage au contrôle de sécurité à l’aéroport (49 %).

Les voyageurs d’affaires canadiens estiment également que les politiques sur les voyages de leur entreprise répondent davantage à leurs besoins par rapport aux voyageurs d’affaires d’ailleurs dans le monde. Dans le cadre du rapport, les voyageurs canadiens étaient « satisfaits » ou « très satisfaits » de leur choix de réservation d’hôtel (66 %), de leur compréhension de la politique sur les voyages de leur entreprise (62 %) et de la location de voiture (60 %).

Utiliser la technologie pour rester productif, jusqu’à un certain point

Les voyageurs d’affaires canadiens s’entendent particulièrement pour dire que la technologie les aide à demeurer productifs lorsqu’ils sont en voyage d’affaires, mais ils sont généralement plus à l’aise avec les méthodes éprouvées qu’avec les nouvelles méthodes.

Soixante-dix-neuf pour cent des voyageurs canadiens sont « d’accord » ou « totalement d’accord » avec le fait que l’accès à la technologie les aide à garder le fil du travail à effectuer lorsqu’ils sont en déplacement, comparativement à 74 % des voyageurs d’affaires ailleurs dans le monde. Une grande majorité (85%) affirme que l’accès Wi-Fi est « important » ou « très important », peu importe l’endroit. D’un autre côté, ils ne sont pas aussi empressés que certains d’essayer les nouvelles applications de voyage et les services d’économie du partage. Seulement 6 % d’entre eux disent qu’ils auront « certainement » recours à un service de voiture privée sur application mobile tel qu’Uber au cours des 12 prochains mois, par rapport à 24 % des voyageurs d’affaires ailleurs dans le monde. De même, seulement 13 % d’entre eux envisagent d’utiliser un portefeuille virtuel sur appareil mobile au cours de la prochaine année, comparativement à 22 % des voyageurs d’affaires partout dans le monde.

La génération du millénaire trace la voie

En revanche, la génération du millénaire est plus disposée que la moyenne à essayer les nouveaux services de voyages. Les voyageurs d’affaires canadiens âgés de 18 à 34 ans sont « d’accord » ou « totalement d’accord » avec le fait que lorsqu’ils voyagent pour affaires, les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, LinkedIn et les réseaux internes de l’entreprise améliorent leur capacité à rencontrer des amis (59 %), à trouver des avis sur les fournisseurs de voyage (46 %) et à établir des liens avec leurs collègues et partenaires d’affaires (40 %).

De plus, la génération du millénaire dépend davantage des appareils mobiles que la moyenne : 73 % d’entre eux affirment qu’il est important d’avoir accès à un appareil mobile pour pouvoir consulter leur itinéraire lorsqu’ils sont en déplacement, comparativement à 62 % de tous les voyageurs d’affaires canadiens et à 64 % des voyageurs du monde entier.

Autres résultats :

Les voyageurs d’affaires canadiens ont confiance en leur entreprise. Les voyageurs d’affaires ont davantage confiance en la santé financière de leur entreprise et de leur secteur qu’en l’économie globale. Cinquante-sept pour cent d’entre eux conviennent que leur entreprise se trouve dans une excellente situation financière, ce qui correspond à la moyenne mondiale. La moitié s’entend pour dire que la santé de leur secteur est solide, par rapport à 49 % partout dans le monde. Cependant, 68 % sont neutres en ce qui a trait à la santé de l’économie mondiale, comparativement à 55 % de l’ensemble des voyageurs d’affaires.

Les voyageurs d’affaires se sentent en sécurité. Deux tiers (66 %) des voyageurs canadiens sont d’avis que les voyages d’affaires sont généralement sécuritaires, et 64 % conviennent que leur entreprise se soucie de leur sécurité et bien-être lorsqu’ils voyagent, par rapport à 59 % et 62 % des voyageurs d’affaires du monde entier, respectivement.

Ils accordent de l’importance aux économies et aux avantages. L’accès Wi-Fi n’est pas la seule chose que désirent les voyageurs d’affaires canadiens pour leur permettre de rester productifs et d’être satisfaits. Les autres services et avantages auxquels ils accordent de l’importance sont les suivants : être logé à un hôtel à proximité de l’endroit où ils doivent aller pour leur voyage (82 %), être remboursé en temps opportun (82 %), obtenir et utiliser des récompenses et avantages de voyages à leur discrétion (78 %) et être en mesure de prolonger ou modifier un voyage pour des raisons personnelles (73 %).

L’étude mondiale sur l’opinion des voyageurs d’affaires de GBTA de juillet 2015, en collaboration avec American Express, a été réalisée auprès d’un échantillon de 441 voyageurs d’affaires fréquents dont la résidence principale est située au Canada, qui sont employés à temps plein ou partiel et qui ont effectué au moins quatre voyages d’affaires au cours des 12 mois précédant le sondage. Le sondage a été mené par la fondation GBTA entre le 17 mars et le 6 avril 2015.